Algérie

Un imagier pour apprendre le Kabyle aux enfants d’une façon ludique

06 janvier 2020 à 10h01 Par Manuel Mariani
Crédit photo : D.R.

Même quand on parle couramment une langue, il n’est pas toujours aisé de l’apprendre facilement à ses enfants, faute de savoir faire pédagogique ou bien de supports et d’outils écrits ou illustrés. Mais pour ce qui concerne la langue Kabyle, ce manque est désormais comblé, avec la parution de « Mon grand imagier Kabyle : 150 premiers mots ».

Cet imagier de 150 mots joliment illustrés, écrits en kabyle, français et en tifinagh est né à l’initiative de Thanina Meris, une enseignante et maman d’origine kabyle.

Habitée par l’envie de transmettre sa langue ancestrale berbère à ses enfants, et devant la frustration de constater qu’il n’existait quasiment aucune ressource, ni support pour y arriver simplement, elle a donc entrepris d’écrire cet imagier de 39 pages, regroupant les 150 mots kabyles de base à connaître pour s’initier à la langue.

L’idée était « de mettre à disposition des enfants les outils d’apprentissage les plus adaptés à leur stade de développement. L’imagier est l’un des outils qui accompagne de manière ludique les jeunes enfants dans la découverte d’une langue. En associant mots et images, les enfants se familiariseront avec les premiers mots liés à différentes thématiques : animaux, famille, maison, parties du corps, aliments, vêtements, chiffres, couleurs et autres mots de la vie de tous les jours. », explique Thanina Meris.

Selon elle, sa langue maternelle est « comme une frontière (Taqbaylit am talast) qui protège notre culture, notre identité, notre histoire. C’est l’un des piliers de notre civilisation. Nous, parents, sommes les gardiens de cette frontière. Nous devons la défendre en transmettant à nos enfants cette langue ancestrale qui forme notre patrimoine. »

Edité à compte d’auteur, ce livre est disponible au prix de 11,90 € sur le site Amazon en cliquant sur ce lien.