A la Une

Trois lycéens attaquent l’Etat après un contrôle au faciès !

23 octobre 2018 à 17h43

Ils ont décidé d’agir pour dénoncer !

Beaucoup de jeunes seraient sans doute passés, tant bien que mal, à autre chose mais ces trois jeunes de Saint-Saint-Denis, soutenus par leur professeure, ont décidé de dénoncer les « contrôles au faciès » dont ils ont été victimes en attaquant lundi 22 octobre l’Etat devant le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Les faits remontent au 1er mars 2017 quand 18 élèves d’une classe de terminale, de retour d’un voyage scolaire à Bruxelles, descendent du Thalys à Gare du Nord, et, alors que le groupe de lycéens quitte le quai, Ilyas, Mamadou et Zakaria sont arrêtés et contrôlés par trois policiers.

« Mes camarades de classe qui me regardaient bizarrement. Tous ces yeux rivés sur moi. La honte, l’humiliation, l’indignation. » se souvient Mamadou aujourd’hui réceptionniste dans un hôtel.

L’objectif selon lui est de « toucher un maximum de personnes, leur donner conscience que c’est grave de contrôler quelqu’un pour rien ». « Beaucoup de jeunes ne savent pas quoi faire face à ça, ils entrent dans la haine. J’espère que ça va délier les langues », explique-t-il.

De son côté, la professeure, Elise Boscherel, présente le jour des faits, a lancé, avec un collectif d’enseignants, une pétition en ligne et réclame une circulaire pour interdire les contrôles d’identité pendant les sorties scolaires.