Algérie

Qui sont ces candidats qui affronteront Abdelaziz Bouteflika à la Présidentielle ?

05 mars 2019 à 13h35
Après l’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika ce dimanche 3 mars, le peuple algérien est en colère. En attendant le verdict du Conseil constitutionnel, qui doit statuer sous dix jours sur la validité des candidatures, voici un tour d'horizon des prétendants.

Ali Ghediri :

Ce général à la retraite, sans parti, ni passé militant connu, a débarqué sur la scène politique fin 2018 en promettant "le changement". Ali Ghediri a remis son dossier de candidature au Conseil constitutionnel dimanche et soutient les manifestations hostiles à un cinquième mandat du président algérien. 

Abdelaziz Belaïd :  

Agé de 55 ans, cet ancien du Front de libération nationale (le parti d'Abdelaziz Bouteflika) a créé en 2012 le Front Al-Moustakbel. Abdelaziz Belaid se présente comme "l'alternative". A l'élection présidentielle de 2014, il avait recueilli 3% des voix.

Rachid Nekkaz : 

Eh bien non ce n’est pas le célèbre homme d'affaires connu et omniprésent sur les réseaux sociaux. C’est son cousin qui porte le même nom que lui. Ce subterfuge vise a détourner la constitution qui ne validerait pas la validation de la candidature du franco algérien de 47 ans. Si son cousin est élu il prendra alors le rôle de vice-président au sein du gouvernement.

Quatre autres petits candidats : 

Parmi les autres dossiers déposés, figurent également Mahfoud Adoul, le président du Parti de la victoire nationale ; Abdelkader Bengrina, ancien ministre du Tourisme et président du Mouvement El-Bina ; Ali Zeghdoud, le président du Rassemblement algérien ; et le candidat indépendant Abdelhakim Hamadi. Ces deux derniers sont quasiment inconnus du grand public.