A la Une

La Chine accusé de vendre des organes prélevés sur des musulmans

02 octobre 2019 à 09h51
 Le nombre de ces opérations est estimé à 90 000 par an, soit 245 chaque jour environ.

Hamid Sabi, avocat basé à Londres, a demandé à l'ONU d'enquêter sur des soupçons pesant sur la Chine : En effet, il accuse le pays de se livrer à des prélèvements d'organes sur des membres vivants de la communauté musulmane ouïghoure notamment.

L'avocat cite un rapport détaillé établi en juin dernier par China Tribunal, un groupe de juristes et chercheurs basé à Londres. Selon le rapport, cette pratique serait courante depuis plusieurs années et aurait fait des centaines de milliers de victimes.