A la Une

L’Islam de France en débat le jeudi 6 février, à l'IMA

05 février 2020 à 08h43 Par Manuel Mariani
Crédit photo : D.R.

Polémique autour du voile, de la laïcité, de l’intégration… Quelles sont les raisons d’une telle répétition mortifère depuis trente ans ? Pourquoi une aussi faible implication des élites musulmanes dans le processus de refondation critique ? Ces failles et défaillances, décrites par Didier Leschi comme « les misères de l'islam de France », ont laissé le champ libre aux interprétations salafistes et aux raccourcis formatés…

Depuis plus de trois décennies, l’islam de France est l’objet d’un différend profond et irréductible avec la permanence de la même polémique autour du voile, de la laïcité, de l’intégration. Une polémique le plus souvent dictée par des considérations politiques inavouées. Quelles sont les raisons d’une telle répétition mortifère ? Comment expliquer le peu d’implication des élites cultuelles et culturelles musulmanes dans le processus de refondation critique ? Ces failles et défaillances, décrites par Didier Leschi, comme « les misères de l’islam de France », ont laissé le champ libre aux interprétations salafistes et aux raccourcis formatés. Aussi les débats suscités par l’islam doivent être animés par un souci d’éthique et de vérité, au-delà de tout esprit d’anathème ou d’exclusion. Cela permettra à l’Islam de France d’être une composante dynamique de la République.

Avec :

  • Didier Leschi, haut fonctionnaire, fin connaisseur de la laïcité et de lislam. Il est l’auteur entre autres de Misère(s) de l’islam de France (Cerf, coll. « Actualité », 2017) et, avec Régis Debray, de La Laïcité au quotidien, guide pratique (Gallimard, 2016). En janvier 2018, il est nommé pour quatre ans président de l'Institut européen en science des religions, centre dexpertise sur les questions religieuses crée en 2002, qui fait partie de l'École pratique des Hautes études (EPHE) ;
  • Xavier Guézou, cofondateur et délégué général de lInstitut des hautes études du monde religieux (IHEMR) ; depuis 2014, l'Institut forme magistrats, sous-préfets, dirigeants, DRH, journalistes, syndicalistes, imams et aumôniers sur les religions, et en particulier l'islam. A la confluence de l'Etat, du législateur, des représentants des religions et des acteurs religieux, de l'université, de la fonction publique, de l'entreprise et des acteurs de la formation, l'IHEMR est un lieu unique de rencontre, de connaissance, de compréhension et d'action.
  • Sadek Sellam, islamologue. Il enseigne l’histoire de l’Islam contemporain à l’Institut musulman de Paris. Membre du Conseil scientifique de l’Institut des Hautes Études du monde religieux (IHEMR), il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam dont La France et ses musulmans. Un siècle de politique musulmane (1895-2005) (Fayard, 2006, rééd. Casbah, Alger, 2008, trad. arabe Kalima, Abou Dhabi, 2012).

Débat animé par Valentine Zuber, historienne spécialiste des religions et des relations internationales, directrice d’études à l’École pratique des hautes études, auteure notamment de La laïcité en débat : au-delà des idées reçues (éd. Le Cavalier bleu, 2017).

Infos Pratiques :

  • Date : Jeudi 6 février à 19h
  • Heure : 19h
  • Tarif : Entrée gratuite dans la limite des places disponibles
  • Lieu : Institut du Monde Arabe - Salle du Haut Conseil (Niveau 9)