A la Une

Hommage à Daniel Duchemin

23 février 2021 à 22h53 Par Nacer Kettane

Il incarnait peut-être plus que tout autre la devise républicaine ! La liberté d’être et de vivre ses choix d’homme dans la vie comme en politique. Bon vivant, independant d’esprit et de corps aucune limite aucune barrière aucune frontière n’avait de grâce à ses yeux. L’égalité il la vivait comme un sacerdoce.

Figure mythique de l’immigration son engagement politique locale dans le 20ème arrondissement de Paris pour une citoyenneté inclusive, au cœur de l’association de culture berbère que Kateb Yacine avait affublé du surnom affectueux de "berbère gaulois", ou encore dans ce relais de Ménilmontant qui a vu défiler tous les mouvements et les figures de l’immigration : grèves de la faim, luttes des sans papiers, états généraux - coordination de toutes les marchés, radios libres...

Tous égaux, tous libres, c’était tout "duduche" à qui la Fraternité collait comme une seconde peau ! Cette Fraternité qui s’exerçait au quotidien dans la main tendue, dans la galette partagée, dans ce verre de l’amitié jamais vide ! Daniel Duchemin était un "monstre" d’humilité. 

Fidèle en amitié comme en politique il avait cette rare qualité de déclencher sans effort le consensus. Je ne l’ai jamais vu fâché ou en colère. Ce grand bonhomme encaissait beaucoup, il donnait sans compter. Enracinés dans le cœur des hommes comme dans ces rues de Paris son nom et son prénom résonneront encore longtemps !

Nous perdons un ami, un frère de combat.

Nacer Kettane