A la Une

Donald Trump annonce la mort du chef de l'État islamique.

28 octobre 2019 à 09h19
La Russie de son côté s'est montrée très prudente, déclarant n'avoir pas "d'informations fiables" sur une "énième mort" d'Abou Bakr al-Baghdadi.

Le chef du groupe État islamique Abou Bakr al-Baghdadi a été visé par un raid américain samedi en Syrie au cours duquel il aurait trouvé la mort dans la nuit de samedi à dimanche. 

Selon Donald Trump, Abou Bakr al-Baghdadi s'est fait exploser avec sa "veste" chargée d'explosifs, alors qu'il s'était réfugié dans un tunnel creusé pour sa protection avec trois de ses enfants. Les trois sont également morts dans l'explosion. Abou Bakr al-Baghdadi est mort "comme un chien", a poursuivi le président américain. "Il n'est pas mort comme un héros, il est mort comme un lâche." 

L'opération militaire américaine serait la plus importante visant un haut responsable jihadiste depuis la mort, le 2 mai 2011, d’Oussama Ben Laden, le chef d’Al-Qaïda tué par les forces spéciales américaines au Pakistan.