Algérie

Des islamistes algériens en campagne contre les fêtes de Nouvel An Universel ou Berbère

26 décembre 2018 à 13h23 Par Manuel Mariani
Crédit photo : D.R.

Comme chaque année, en Algérie, des islamistes radicaux font campagne pour dissuader la population de fêter le Nouvel An Universel, ou le Nouvel An Berbère (Yennayer), des "fêtes de mécréants", selon eux.

C'est ce qu'indiquait la presse algérienne dès ce mardi 25 décembre, constatant que ces islamistes adeptes du wahhabisme avaient, comme chaque année à la même période, avaient repris leur campagne tous azimuts via des affiches, des rencontres sur les marchés ou à la sortie des mosquées, ou encore des réunions, exhortant les algériens à boycotter toute célébration jugée comme un pêché, selon eux.

"Si tu es musulman, ne célèbre pas les fêtes des mécréants", pouvait-on lire sur des affiches".

La campagne va même jusqu'à déconseiller vivement de vendre ou d'acheter des bûches, et même d'envoyer des SMS de voeux, deux actes également jugés incompatibles avec l'islam.

En 2017, le Président Bouteflika avait pourtant décidé que Yennayer deviendrait une journée chômée et payée, tout comme le 1er janvier et le 1er mouharram du calendrier musulman, d'autant que le Nouvel An Berbère est très largement fêté depuis de très nombreuses années dans tout le pays, y compris par les non-berbères.

Emboitant le pas au Président Bouteflika, la ministre de l'Éducation nationale a demandé à toutes les wilayas de fêter Yennayer 2019 dans les écoles publiques, à travers des chants, des spectacles, des expositions, ou des évènements culturels.