A la Une

A Stains, la fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd fait polémique

22 juin 2020 à 22h43 Par Manuel Mariani
Crédit photo : D.R.

Jeudi 18 juin dernier, à Stains, une fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd était inaugurée en présence d’Azzedine Taibi, Maire PC de Stains, d’élus locaux, et d’Assa Traoré, sœur d’Adama, et tête de file du mouvement « Justice pour Adama ».

Si le principe de cette œuvre de street art, réalisée par les artistes stanois de « Collectif Art », a été salué par de nombreuses personnalités de tous bords, il n’en reste pas moins que certains syndicats de policiers se sont élevés contre la mention qui coiffe l’imposante fresque : « Contre le racisme et les violences policières ».

Le Maire de Stains et les auteurs de la fresque se sont défendus d’avoir voulu exprimer un quelconque amalgame entre « certains policiers ayant régulièrement recours à des comportements violents ou racistes » et l’ensemble des policiers français.

De leur côté, certains représentants de syndicats de policiers, avec en tête « Alliance Police Nationale » (souvent classé à l’extrême droite), ont quant à dénoncé cette mention qui reviendrait, selon eux, à affirmer que l’ensemble des policiers seraient racistes et violents.

Selon le journal Le Parisien, « le préfet de Seine-Saint-Denis, Georges-François Leclerc, a annoncé ce lundi après-midi, après avoir reçu une délégation du syndicat de police Alliance en marge d'une manifestation à Bobigny, qu'il allait mettre en demeure le maire (PCF) de Stains Azzedine Taïbi de retirer la mention « policières » de la fresque réalisée dans sa commune en hommage à George Floyd et Adama Traoré. »

Azzedine Taïbi, fraîchement réélu dès le premier tour à la tête de la ville de Stains, à quant à lui assuré à nos confrères de BFM TV que cette fresque « n'est en aucun cas une attaque sur l'ensemble des policiers ».

Demain, de 12h à 13h, Azzedine Taïbi sera l’invité d’Adile Farquane dans « l’Actu c’est toi », sur l’antenne de Beur FM.