A la Une

2019 : les actes racistes, xénophobes et antireligieux en forte hausse

27 janvier 2020 à 14h14 Par Manuel Mariani
Crédit photo : D.R.

Hier, le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et son Secrétaire d’Etat Laurent Nuñez ont dévoilé les statistiques en matière d’actes antireligieux, racistes et xénophobes pour 2019, mais force est de constater que le « plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme », qui était l’une des promesses phare d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle à la suite de laquelle il a été élu, est très loin d’avoir porté ses fruits.

Le communiqué du Ministère de l’Intérieur liste tout d’abord les statistiques des faits antireligieux. Et si les actes antimusulmans s’avèrent être les moins nombreux de ce triste palmarès, ils connaissent en revanche la progression la plus importante, avec 154 actes antimusulmans en 2019, contre 100 actes l’année précédente, soit une hausse de 54% !

En hausse de 27%, les services du Ministère de l’Intérieur ont recensé 687 faits antisémites, contre 536 en 2018. Quant aux actes antichrétiens, si leur nombre est resté sensiblement stable sur l’année, ils occupent la première place du classement, avec 1.052 faits recensés. Un nombre record qui dénote d’un inquiétante vague d’intolérance religieuse tous azimuts dans la société française.

Mais la statistique la plus alarmante de cette étude concerne les actes à caractère raciste ou xénophobe, leur nombre étant passé de 496 en 2018 à 1.142 en 2019, soit une hausse de plus de 130% : des chiffres qui font froid dans le dos !

Au terme de la conférence de presse durant laquelle il annonçait ces chiffres catastrophiques, Christophe Castaner a déclaré que « les expressions et les actes de haine, qu’ils visent une origine ou une appartenance religieuse, qu’ils prennent la forme de la violence physique ou relèvent de la menace verbale, constituent une atteinte intolérable à notre projet commun, aux fondements de notre pacte social et républicain. Le ministère de l’intérieur, dont les actions s’inscrivent dans le cadre du plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, demeure pleinement mobilisé ».

Des propos qui ont fait bondir certains français, à l’image d’un passant, qui était interrogé à ce propos, ce matin, par une radio locale, qui répondait, non sans malice, que « si Casta (ndlr : Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur) avait consacré autant de moyens à la lutte contre le racisme, qu’il en a mobilisé pour encadrer et réprimer les gilets jaunes, et plus récemment les opposants à la réforme des retraites, le problème aurait été réglé en quelques semaines ! ».

Des propos qui démontrent que malgré un moral en baisse, les français n’ont pas perdu leur humour légendaire pour autant !