Algérie

17 octobre 1961, un massacre toujours pas reconnu !

17 octobre 2018 à 09h48

30 000 manifestants… 14 000 arrêtés dont 300 tués !

Le 17 octobre 1961, 30 000 « français musulmans d’Algérie » manifestent dans les rues de Paris suite à un appel lancé par le FLN.

Malgré le caractère pacifique du rassemblement, garanti d’ailleurs par les organisateurs, les policiers vont se livrer à une véritable chasse à l’homme sur ordre du préfet de police de Paris, Maurice Papon.

L’ancien fonctionnaire de Vichy n’autorise la présence d’aucun journaliste sur place, contraignant ces derniers à ne disposer que des sources officielles et notamment celle de la préfecture.

Au final, ce 17 octobre 1961, ce sont 14 000 manifestants qui seront arrêtés et près de 300 d’entre eux jetés à la Seine ou exécutés.

57 ans après, et malgré les nombreux appels, ce massacre n’est toujours pas reconnu par l’Etat.