[VIDEO] Covid-19 : situation dramatique dans les hôpitaux tunisiens

20 juillet 2021 à 14h20 par Manuel Mariani Mhammedi

La situation sanitaire liée au Covid-19 en Tunisie est de plus en plus préoccupante. Selon les données publiées par le ministère de la Santé, 173 décès ont été signalés et 5 435 nouveaux cas ont été enregistrés sur 17 463 tests effectués le 17 juillet, avec un taux de positivité de 31,12 %.

BEUR FM
Crédit: © Twitter - Mohamed-Dhia Hammami - @MedDhiaH

Les hôpitaux publics étant en extrême difficulté en raison du nombre élevé de patients hospitalisés, le gouvernement de Tunis a donné l'ordre aux gouverneurs de Sousse, Médenine, Monastir, Kairouan, Nabeul, Sfax, Ariana, Ben Arous et Tunis de réquisitionner les cliniques privées pour accueillir les patients hospitalisés en manque d'oxygène.

"Cette mesure restera en vigueur jusqu'à la reprise du rythme normal d'approvisionnement en oxygène", a déclaré le Premier ministre Hichem Mechichi dans un communiqué, précisant que "dans aucun hôpital de la République il n'y a eu d'interruption de l'approvisionnement en oxygène, contrairement à l'information qui circule".

La cellule de crise du ministère de la Santé, présidée par Mechichi, a ordonné la mobilisation de tous les hôpitaux, publics et privés, pour lutter contre le covid, en attendant un retour à une alimentation normale en oxygène et le transfert immédiat des patients hospitalisés dans les hôpitaux déficients en oxygène vers le privé.

Actuellement, les hospitalisés sont 4 816, dont 668 en réanimation et 154 en respiration assistée. Jusqu'à présent, la Tunisie a enregistré 546.233 infections et 17.527 décès dus au covid. La campagne nationale de vaccination, qui a débuté le 13 mars, malgré les efforts annoncés par les autorités, avance lentement : seulement 2 347 574 personnes ont reçu une dose, et 781 483 les deux doses, sur un total d'environ 12 millions d'habitants. Une augmentation de du rythme de vaccination devrait avoir lieu dans les prochains jours, a assuré le ministère, grâce également aux dons continus de doses en provenance des pays amis.

Sur son compte Twitter, un internaute tunisien publiait la vidéo montrant le directeur de l'hôpital public local de Mateur en pleurs, totalement désemparé, face à la pénurie actuelle d'oxygène pour sauver ses patients.

Sur le même compte Twitter, Mme Bounawara, médecin à l'hôpital de Moknine - en larmes elle-aussi - déclare que "La situation est catastrophique ! Je n'en peux plus. Les réserves d'oxygène ne peuvent couvrir que l'heure suivante. Comme si on avait une bombe à retardement avant que tous les patients meurent, mais on ne peut rien leur dire à propos de ça."

De nombreux gouvernements et ONG se sont mobilisés pour venir en aide à la Tunisie, à l'image de l'Association "Tunisiens des Deux Rives", qui a lancé une collecte solidaire de dons par le biais du site HelloAsso.com

Pour faire un don (paiement sécurisé), connectez vous sur la page de leur cagnotte en ligne, ou cliquez sur l'image ci-dessous :

collecte-tunisie.jpg (333 KB)