Algérie

Réouverture progressive des frontières Algériennes

17 mai 2021 à 01h33 Par Manuel Mariani
Crédit photo : D.R.

Fermées au grand public depuis le 17 mars 2020 pour lutter contre la propagation du coronavirus, les frontières nationales seront rouvertes, partiellement et progressivement, dès le début du mois de juin.

Le 17 mars 2020, le président Algérien décrétait la fermeture de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins avec l'éventualité d'autoriser des déplacements de personnes dans des cas exceptionnels, de commun accord avec les gouvernements des pays concernés.

Le chef de l'Etat avait également annoncé la suspension immédiate de tous les vols de et vers l'Algérie, à l'exception des avions cargos ne transportant aucun voyageur.

Il avait en outre décidé la fermeture immédiate de la navigation maritime, à l'exception des navires de charge transportant des marchandises et des biens.

Ces décisions avaient été prises dans le cadre d'une série de mesures arrêtées au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus.

Si des milliers d'Algériens bloqués à l'étrangers avaient toutefois été rapatriés durant cette période, d'autres étant autorisés à rentrer en Algérie pour "motifs impérieux", une majorité d'entre eux n'avaient finalement pu rentrer sur le territoire Algérien.

Jeudi dernier, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, avait indiqué que le Comité scientifique de suivi de la lutte contre le coronavirus a émis des recommandations pour permettre aux ressortissants algériens et aux étrangers d'entrer au pays, mais dans le respect de mesures très strictes pour protéger les citoyens contre la Covid-19 notamment les nouveaux variants.

"Les personnes entrant en Algérie, ressortissants ou étrangers, devront présenter, à leur arrivée, un test PCR de moins de 36 heures, et se soumettre à des tests que nous estimons fiables", avait-il souligné.
Précisant que "les sujets négatifs seront autorisés à entrer et seront informés des recommandations et consignes à suivre. Les sujets positifs seront, quant à eux, soumis à un confinement de 10 jours", ajoutant que les frais du confinement et des examens subis à l'arrivée seront à la charge du concerné.

Quant aux voyageurs en provenance de pays où les variants sont très répandus, ils "seront soumis à d'autres examens".

decret-ouverture-frontieres.jpg (55 KB)