Maroc

Elle déclare que "Ceuta appartient au Maroc", elle se voit refuser la nationalité espagnole !

20 août 2018 à 12h20

Une marocaine résidant en Catalogne, mère de 2 enfants nés en Espagne et mariée à un marocain naturalisé, ne pourra pas devenir espagnole ! 

La raison ? Elle n’aurait pas su répondre à des questions considérées comme « essentielles » au sujet des droits et devoirs des espagnols, de donner le nom du président de la catalogne et la danse typique de la région.

Plus grave, cette femme parfaitement intégrée, parlant l’espagnol et comprenant le catalan, aurait commis « l’impardonnable » en Espagne en disant que « Ceuta appartient au Maroc ».

Une réponse qui aurait fortement déplu aux autorités espagnoles qui auraient déclaré, selon El Faro de Ceuta, « il est injustifiable d’ignorer le pays dont vous voulez être un ressortissant ». 

La femme aurait alors plaidé la fatigue et une grossesse l’empêchant d’être « pleinement concentrée » et de répondre correctement aux questions, une explication rejetée car elle a « présenté une ignorance, au niveau le plus élémentaire du pays, des institutions et du système politique malgré le fait qu’elle ait commencé sa résidence légale en Espagne en 2000 ».