Algérie

Algérie : Des algériens condamnés à de la prison ferme pour port du drapeau amazigh

13 novembre 2019 à 07h50
Beaucoup s’attendaient pourtant à un verdict d’apaisement à l’approche d’une élection présidentielle prévue pour le 12 décembre.

Le procès de 42 personnes arrêtées lors des manifestations à Alger pour « atteinte à l’unité nationale » à cause de port du drapeau amazigh s’est ouvert ce lundi. 21 de ces 42 personnes ont écopé d’une condamnation à un an de prison dont six mois ferme et une amende de 30 000 dinars (environ 230 euros).

Hier, six autres détenus ont été condamnés pour le même chef d’inculpation, à six mois de prison ferme.