Tunisie

Désespéré, le capitaine du navire tunisien qui a secouru des migrants refuse l'aide humanitaire

24 juillet 2018 à 08h54

Ni Tunis, ni Malte, ni l'Italie, ni la France ne veulent les secourir...

Après une semaine, le "Sarost 5", un navire de ravitaillement tunisien, est toujours bloqué au large des côtes tunisiennes. La Tunisie, l’Italie, la France et Malte refusent toujours de l’accueillir.
La situation est de plus en plus tendue à en croire Mongi Slim, l'un des responsables tunisien du Croissant-Rouge :


"C’est la première fois qu’un tel incident se produit en Tunisie".


Désespéré, le capitaine du navire a désormais pris une décision radicale:

"Aujourd’hui, le capitaine a refusé notre aide. Il n’a pas voulu que nous montions à bord pour leur donner des matelas pour les migrants. Il a aussi refusé que notre équipe médicale puisse venir une troisième fois".